A+ A- A
Aucune notice dans le panier
Identification OPAC

Recherche catalogue

A partir d'ici, vous pouvez lancer directement une recherche dans le catalogue de la MDA

Aide

Recherche élargie

Coups de coeurBT coup de coeur nouveau

Nous avons lu, vu, écouté. Et nous avons aimé... Vous aimerez peut-être.

Cahier d un retour au pays natalD’une rare puissance incantatoire, Cahier d’un retour au pays natal est un coup de poing pas seulement métaphorique dont la portée est universelle. C’est un texte fondateur de la négritude, si fertile en poètes, c’est une parole dense et habitée par l’histoire - les histoires. Le cri de révolte face aux traites négrières suivies de l’oppression coloniale (le texte est paru en 1939) que lançait Aimé Césaire, avec tant de fougue, de verve, d’incarnation, de rage, d’inventivité lexicale et de souffle, reste aujourd’hui encore bouleversant et terriblement actuel.

juarrozMéditative et philosophique, la poésie de l’argentin Roberto Juarroz retourne bien des points de vue sur l’existence. Pas d’images, pas de sentimentalisme : ici chaque poème est ciselé comme un cristal, précis et exigeant. On tend parfois à l’aphorisme, voire on est face à des oracles fulgurants. Aucun mot n’est superflu dans cette œuvre sans équivalent, qui porte le seul titre de Poésie verticale et ne saurait laisser indifférent le lecteur attentif.

lost on the lotPrenez deux artistes géniaux et généreux, dessinateur de BD pour l'un, scénariste, musicien, preneur de sons pour l'autre : Guerse et Pichelin co-fondateurs des " Requins Marteaux".
Plongez-les dans un court-bouillon aux saveurs d'onde du Lot, de terre de Capdenac et de soleil de l'Aveyron.
Rajoutez une quarantaine de portraits de gens ordinaires... mais pas tant que ça.
Epicez le tout d'une bonne dose de culture labélisée "Derrière le Hublot".
Laissez mijoter à feu doux et sensible pendant plusieurs années.

Vous obtenez un inclassable et délicieux bouquin : "Lost on the Lot"

A déguster sans modération!

coupdecoeur belleduseigneurUn bijou d'écriture ! Un des « plus grand roman d'amour du XXème siècle », dans lequel on en apprend surtout sur la laideur de la passion exclusive et dévorante.

Beaucoup d’humour aussi car on s'amuse autant que l'auteur à passer au crible les travers de tous, miroirs de nous-mêmes ou de leurs pendants dans la réalité.

Enfin, si la passion est au centre du livre, l'antisémitisme, le rejet du peuple juif, l'arrivisme, les relations humaines sont mises en exergue.

coupdecoeur roideprusseDerrière ce titre pour le moins énigmatique, se cache une BD poignante, mais non dénuée d’humour.

Elle ne manque pas de courage, Catherine, mamie dynamique et attachante. A 72 ans, sans jamais se plaindre, elle s’occupe toujours de son fils quadragénaire Michel, handicapé.

Tout en finesse, Zidrou nous offre ici une belle leçon de vie.

BarbotD'abord, un son rock accroche l'oreille. Et puis on s'attarde sur les paroles : histoires de désir, sentiments troubles, amours en perdition. Un univers très intime se met en place, dessiné à coups de mots simples, crus, joueurs ou poétiques. Des mots qui sonnent juste, des mots qui tombent là où il faut.

dheepanDe l'équipe de Luc-la-Primaube :
3 réfugiés du Sri Lanka fuyant la guerre se retrouvent logés en banlieue parisienne dans une cité HLM.

Comment s’adapter à ce nouvel environnement ?...

amour javaPrêts pour aller guincher ? Avec ce CD, retrouvez l'ambiance d'un bal musette à l'accent parigot.

C'est gai, parfois un peu coquin, et délicieusement rétro. Des instruments rigolos (sifflet à coulisse, appeaux, kazoo, sonnette de vélo...) ponctuent les mélodies de l'accordéon. Les musiciens n'oublient pas le petit clin d'oeil aux Auvergnats de Paris, ambassadeurs, en d'autres temps, d'une culture exotique qui s'implanta dans la capitale.

wildsongJe m'appelle Niilo, j'ai 13 ans et la phobie de la mer. Toutes les nuits, la mer m'avale.

Je me fais submerger par des vagues monstrueuses dès que je ferme les yeux. Le cauchemar pur. Alors j'ai décidé de ne plus dormir. Mais je crois pas que ce soit très efficace : je suis en colère. Tout le temps, contre tout et contre tous.

Alors, mes parents décident de "m'envoyer" à l'école des enfants sauvages.

mondonvilleAu début du XVIIIe siècle, Mondonville jouissait d'une fameuse réputation dans le milieu musical français. Originaire de Narbonne, il mènera sa carrière essentiellement à Paris et à Versailles, où il sera maître de musique de la Chapelle royale. A ce titre, il composa 18 grands motets. Bien que sacrées, ces oeuvres monumentales ont profité des innovations stylistiques introduites dans la musique profane.

Ecoutez en particulier, avec cet enregistrement, le timbre particulier des voix de haute-contre et la subtilité de la polyphonie.

cg12 Médiathèque départementale
Conseil départemental de l'Aveyron
BP724
12007 Rodez Cedex
Tél : 05 65 73 72 50

Contactez-nous