Aucune notice dans le panier
Compte bibliothèque

Lots de littérature étrangèreBT lots litterature etrangere mini

Un choix de 12 lots, contenant chacun 50 à 60 romans traduits. Constitué de classiques des différentes époques et courants littéraires des pays présentés, chaque lot propose également un panel représentatif de la production littéraire contemporaine de ces pays.

Née au Moyen Age, la littérature allemande connaît un premier essor à partir de la deuxième moitié du XVIIIème siècle avec le Sturm und Drang (tempête et passion / élan). Représenté par Schiller et Goethe, ce mouvement littéraire aux ambitions politiques, qui conteste à la fois le rationalisme de l'Esprit des lumières et l'absolutisme, est le précurseur du romantisme.

Celui-ci s'épanouit ensuite avec Kleist, Hoffmann, Richter, Eichendorff, Hölderlin, et rayonne considérablement sur la culture européenne. Concentré sur une période historique assez courte (1796 / 1835), il recouvre une réalité plus riche et variée que ce que les images d'Epinal en donnent : défense de la tolérance religieuse, hymne à la liberté, classicisme et nostalgie de la Grèce ancienne, romantisme magique et mystique. Il entretient en outre un lien étroit avec deux autres formes majeures de la culture germanique, la philosophie et la musique.

Dans les années 1830 / 1850, le mouvement « Jeune Allemagne », qu'incarnent des écrivains engagés comme Büchner ou Heine, se détourne du romantisme et aspire à la République, à la démocratie et à la justice sociale.

La période 1848 / 1900 voit un tournant vers le réalisme poétique, puis vers le naturalisme.

Le début du XXe est marqué tout à la fois par les mouvements d'avant-garde (surréalisme, futurisme...), par les œuvres d'auteurs majeurs comme H. Mann, T. Mann, Kafka, et par l'émergence de voix importantes venues de Suisse (R. Walser), d'Autriche (Musil, Stifter) et de Tchécoslovaquie (Rilke).

Après la stérilité culturelle du nazisme et de la guerre, la renaissance littéraire est le fait des survivants et des exilés : Benjamin, Feuchtwanger, H. Mann, K. Mann, T. Mann, Remarque, Döblin, Seghers, Zweig...

La plupart des écrivains de cette génération et de celle qui suivit (Böll, Grass), loin de tenter d'échapper au vécu collectif, vont s'immerger totalement dans l'horreur de ces années pour mettre des mots sur les traumatismes subis par le peuple allemand. Ils ambitionnent également, au travers du « Groupe 47 », de redonner à la nation allemande sa place dans la littérature mondiale ; on peut considérer qu'ils ont pleinement réussi. Leur esprit de dérision, leur sens de la satire, leur audace littéraire sont remarquables.

Au-delà de la diversité des styles, des thèmes et des genres, on ressent chez les écrivains de langue allemande l'impossibilité morale de se dérober à la réalité politique de leur pays. Héritiers de générations d'intellectuels souvent engagés dans la vie culturelle et politique de leur pays et qui ont su rayonner par-delà les frontières nationales, témoins actifs de leur époque, ils ont à cœur de défendre des idées et des valeurs.

Tous les titres du lot

 


cg12 Médiathèque départementale
Conseil départemental de l'Aveyron
BP724
12007 Rodez Cedex
Tél : 05 65 73 72 50

Contactez-nous