Aucune notice dans le panier
Identification OPAC

Coups de coeurBT coup de coeur nouveau

Nous avons lu, vu, écouté, joué. Et nous avons aimé... Vous aimerez peut-être.

feuilleton d artemisLa vie et les aventures d'Artémis racontées en courts épisodes de quelques pages: c'est vivant, passionant, on suit les états d'âmes et les joies des dieux grecs, et jamais l'Olympe ne nous a paru aussi proche!

Murielle Szac réussit le pari de raconter la mythologie grecque comme un feuilleton: on s'y attache aux personnages et le suspens est haletant, difficile de patienter jusqu'à l'épisode suivant...Elle s'est attachée ici à Artémis, déesse de la nature et de l'éducation des jeunes, figure de femme libre, intelligente et indépendante. Elle avait déjà publié auparavant le feuilleton d'Ulysse et le feuilleton de Thésée, très réussis également.

Le texte est facile d'accès, présenté de façon très claire et illustré, ce qui le rend accessible dès 8 ans. Mais c'est loin d'être un livre seulement pour les enfants! Adultes, ne vous privez pas de ce plaisir de lecture et venez (re)découvrir la richesse de la mythologie grecque!

un pas fragileUn pas fragile est un petit jeu de type "pointer et cliquer" dans lequel vous suivriez les aventures de Camille, une petite grenouille timide qui n'a qu'un rêve: Faire de la danse classique.

Le jeu se présente sous la forme de courtes scènes de vie où vous devrez effectuer quelques actions simples pour guider Camille. L'ambiance graphique et sonore rend le tout crédible et attachant, et sa courte durée (15 minutes) en fait une porte d'entrée idéale au jeu vidéo pour un jeune public.

 

Un pas fragile est disponible dans la Malle Tablette: Jeux

 

letoL’essence du rock – et pas les clichés sexe drogue rock’n’roll – il faut beaucoup de qualités à un film pour la saisir : Leto en a beaucoup, et d’autres encore. A Leningrad, en 1980, un trio à la Jules et Jim, qui n’aspirent ni à la richesse, ni à la gloire, mais juste à aimer, à respirer, à vivre et à s’exprimer comme ils l’entendent, se bat contre les censeurs de tous poils et invente ce qui n’existait pas : le rock soviétique.

Entre spleen et fête, romantisme et punk, grisaille et fantasmagorie, le film est aussi subtil qu’ébouriffant, et, allez savoir comment, nous emmène à un endroit où l’on se sent bien.

Les personnages ont existé, mais difficile de réduire au seul biopic ce film attachant : son propos est autre, et son contenu plus politique qui n’y paraît, d’autant que le contexte en fait un vrai manifeste rock pour la liberté : en fin de tournage, son réalisateur a été arrêté et assigné à résidence pendant 2 ans…

 

fagan lumiereDans un futur très proche le dérèglement climatique fait rage et plonge le nord de l’Ecosse dans une ère glaciaire. La survie s’organise dans un camping où vit une petite communauté de marginaux. Dylan quitte Londres et s’y installe ébranlé par le décès de sa mère et de sa grand-mère et aussi par la faillite du cinéma familial.

Il va se reconstruire au fil des rencontres, attiré d’emblée par Constance et sa fille Stella, adolescente qui se débat contre son corps de garçon. L’écriture lyrique et poétique fait la part belle à une nature à la fois magique et cruelle, mais Jenni Fagan fait aussi preuve d’une grande tendresse pour ses personnages qui luttent contre le froid le déterminisme social et familial, et contre l’intolérance. Un roman hélas d'actualité...

terra francaRien de très spectaculaire, non, dans ce film qui avance par petites touches, au fil des saisons, en prenant le temps nécessaire, sans ajouts.

Démarrant dans la douceur d’une aube lisboète, sur la barque d’Albertino – ses yeux scrutent les eaux tranquilles du fleuve – Terra Franca est à l’image de son protagoniste : pas beaucoup de mots, mais qui en disent beaucoup. Le travail journalier du pêcheur, très bien documenté, avec de magnifiques plans, s’ouvre peu à peu sur les lignes saillantes de son existence.

Des interdictions de pêche viennent menacer Albertino, contrarié par l’état de son pays, pendant que se prépare le mariage de sa fille : comme la fin d’un cycle de vie, où la joie et l’inquiétude s’entremêlent, non sans un peu d’une suave mélancolie.

Passage de témoin d’une génération à une autre, passage d’un rythme (la barque qui fait corps avec le fleuve) à un autre (l’autoroute qui passe au-dessus du fleuve), et puis il y a Dalia, la femme aimée, et les lignes de faille qui craquèlent la routine du couple. Paisiblement, sans s’essouffler… Sensibilité, pudeur – un film attachant.

furtifs damasioAttention : chef d'oeuvre !

Ce n'est pas un roman. C'est une expérience multisensorielle.
Ce n'est pas un récit. C'est une alternance de voix singulières.

2040. Imaginez un monde où les grandes villes ont fait faillite et ont été privatisées par de grandes firmes : Orange, Nestlé, Lvmh, etc.
Un monde hyperconnecté et ultra-surveillé, où la seule liberté qui subsiste réside dans la furtivité : ne pas laisser de trace...

PrudhommeSi Sacha, écrivain, cherche à s’établir à V., ville du sud de la France, l’autostoppeur rencontré vingt ans auparavant, lui, s’en évade régulièrement.

« Par les routes », il photographie les personnes rencontrées et les lieux traversés. Des aires d’autoroutes aux centres urbains, des paysages ruraux aux lieux-dits au nom enchanteur, se dessine alors sa carte de France.

Avec sobriété et délicatesse, Sylvain Prudhomme, déroule le fil ténu de toute existence, entre désir d’ancrage et de liberté. Lumineux.

cap imageGarder ou changer de cap ? Mettre le cap en dehors des routes goudronnées !
Franchir le cap ? «Grandir (…) ça veut dire aussi attraper le vertige, je crois.»

Cap ou pas cap !
Dans un album comme un carnet à dessins, l’aventure douce et forte d’une jeune fille, en peu de mots bien choisis.

parapluie Un roman plein d’humour, au rythme enlevé, qui vous fera sourire du début à la fin.

L’histoire, divisée en cinq parties,  se déroule entre 1870 et 1885 en Hongrie dans un petit village. On y parle plusieurs langues et plusieurs nationalités se côtoient.

Un parapluie rouge passe de main en main et est à l’origine de grands chamboulements dans la vie des personnages principaux, le curé, sa petite sœur qu’il élève, et la famille Gregorics. Cet objet miraculeux aurait sauvé la vie d’un bébé, ressuscité un mort et il confère un décorum sans précédent à tous les enterrements des villageois. Bref, depuis que Saint Pierre l’a déposé, on ne peut plus s’en passer à Glogova !

La première partie du roman fait intervenir Saint Pierre lui-même, et c’est un petit chef d’œuvre d’humour qui n’est pas sans rappeler le ton d’un roman de Pagnol ou d’un conte de Daudet.  La deuxième est un retour en arrière qui va expliquer la véritable histoire du parapluie. Ce voyage dans la Hongrie de l’époque offre une peinture enlevée du pays, de ses paysages, de ses coutumes et  surtout de ses habitants hauts en couleurs.

Un récit vraiment très agréable et original.

Pat et MatPour s’amuser un peu avant la rentrée, retrouvons Pat et Mat dans leurs nouvelles aventures…

Un évier bouché, un train électrique cassé, déménager des cartons de livres… Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Bricoleurs un peu, mais surtout très gaffeurs et plein d’imagination, les deux amis redoublent d’inventivité pour améliorer leur quotidien.

5 petits films muets en stop-motion qui jouent sur le comique de situation.

A destination des plus jeunes (3-6 ans).

cg12 Médiathèque départementale
Conseil départemental de l'Aveyron
BP724
12007 Rodez Cedex
Tél : 05 65 73 72 50

Contactez-nous