two gatesCe film américain résolument indépendant est une ballade sauvage, panthéiste et contemplative dans le vieux Sud – celui de Faulkner. Les choix de mise en scène sont radicaux et donnent un relief singulier aux évènements les plus anodins.

Peu d’enjeu narratif, mais une tension permanente, l’inscription des corps des deux personnages dans le paysage, et, chez le spectateur, un sentiment d’attente indéfinie. Une belle expérience de cinéma, qui rappelle Terrence Malick, Lisandro Alonso ou Apichatpong Weerasethakul.