yeux vertsCœurs sensibles : s'abstenir ! Ce premier roman est fait de chair et de sang.

Croqué avec des traits stylistiques d'une violence éclatante, d'une beauté effarante, L'Été où maman a eu les yeux verts est le portrait d'une mère laide que la dernière saison de sa vie, passée aux côtés d'un fils rebelle, transfigure et rend gracieuse.

Un superbe roman de la résilience.