tablesLes tables de multiplication deviennent une affaire de famille avec les Cuivres de Ménilmontant : on fait et on dit des bêtises, on se chipote, on se chamaille tout en apprenant l’arithmétique en musique. Des chansons ponctuées de petits dialogues viennent au secours des nuls en maths.

Bien sûr, pour la table de 3, c’est une valse (à 3 temps) qui donne le tempo. Pour celle de 4, c’est un bon vieux rock’n’roll. Un peu d’électro pour celle de 5 à la logique toute robotique. Et pour finir, tout le quartier s’y met : avec des rythmes plus complexes, les musiques métissées nous entraînent dans les « 6, 7, 8, 9 fois… »