Dans ce film romanesque, lyrique, sensuel, inattendu, onirique et un rien gonflé, on prend le large à bord d'un cargo déglingué, traçant sa route sur un océan de passions brûlantes.  L'ombre de Conrad veille sur le personnage principal, et c'est une femme en salopette bleue, en quête d'absolu, magnifiquement interprétée par Ariane Labed. Ou comment un grand film maritime peut aussi être un grand film féministe...