Les dilemmes amoureux et existentiels d'une délicate citadine venue vivre chez son cousin, dans un Far West balayé par les vents, les troupeaux, les duels et les règlements de compte. Réalisé en 1928, au crépuscule du cinéma muet, Le vent est un film à l'atmosphère particulière, dans lequel les visages prennent une puissance expressive rare. Ce chef d'œuvre est signé Victor Sjöström, immense cinéaste d'origine suédoise, trop oublié hélas, et auquel Ingmar Bergman rendra hommage en lui faisant tenir le rôle principal dans Les fraises sauvages.