Dressant l'amer constat de la fin des utopies qui ont marqué sa vie, la cinéaste Carmen Castillo ne se résigne pas et part sur les routes du vaste monde à la rencontre de ceux qui n'acceptent plus le monde tel qu'on leur impose – et il n'en manque pas. Sous une forme habitée et personnelle, et en hommage à son ami décédé, le philosophe Daniel Bensaïd, elle signe un film qui, loin de donner les leçons, redonne sens aux notions d'engagement et de solidarité – et ça fait du bien.