Aucune notice dans le panier
Compte bibliothèque

Michon, Pierre

Ecrivain
Vies minuscules / Pierre Michon, 1984
Rimbaud le fils / Pierre Michon, 1991 [bibliogr. des oeuvres de l'auteur]
Centre national du livre - CNL - http://www.centrenationaldulivre.fr/?Pierre-Michon (2010-04-12)
http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb120124514

Wikipédia


Famille


Pierre Michon naît à Châtelus-le-Marcheix dans la maison de ses grands-parents. Il est élevé par sa mère institutrice après que son père a quitté le foyer. Il passe son enfance à Mourioux puis au lycée Notre-Dame de Guéret, où il est pensionnaire.
Il étudie ensuite les Lettres à Clermont-Ferrand et veut consacrer à Antonin Artaud un mémoire de maîtrise, projet qu'il abandonnera. Il voyage par la suite dans toute la France, ayant rejoint une petite troupe de théâtre ; il n'exerce pas de profession stable.
Le 11 octobre 1998, il devient père d'une petite fille nommée Louise dont la mère est Yaël Pachet (née en 1968), fille de Pierre Pachet (1937-2016), sœur de François Pachet, et cousine de Colombe Schneck et d'Antoine Schneck.

Carrière


À trente-neuf ans, il entre dans la vie littéraire avec la publication de Vies minuscules chez Gallimard qui obtient le prix France Culture 1984. Il déclarera plus tard que ce livre l'a « sauvé » : soit il devenait écrivain, soit il devenait clochard (sa situation financière devenait de plus en plus inquiétante).
À ce livre succèdent Rimbaud le fils, ensemble de textes courts sur la destinée d'Arthur Rimbaud, analysant le poète qui a déjà fait couler beaucoup d'encre sous un angle nouveau, celui des personnes qui l'ont côtoyé dans son enfance et ceux qui l'ont guidé sur le chemin de la poésie. Puis, dans une veine romanesque, La Grande Beune et Abbés. Dans Vie de Joseph Roulin, il relate l'histoire du facteur six fois pris en modèle par Van Gogh et mesure ainsi l'écart entre la misère, l'agonie du peintre d'Auvers-sur-Oise, et l'avenir inimaginable de ses tableaux après sa mort.
En 2009, Pierre Michon publie Les Onze, un livre dans lequel il évoque l'histoire du peintre Corentin et celle de la Révolution française à partir de la description d'un grand tableau représentant les onze membres du Comité de salut public (Robespierre, Saint-Just, Barrère, etc.) pendant la Terreur, qui serait exposé au Louvre (en réalité le peintre et le tableau sont fictifs). Pour ce roman, il reçoit le date|29|octobre|2009|en littérature le grand prix du roman de l'Académie française.
En 2015, il reçoit le premier prix Marguerite-Yourcenar pour l’ensemble de son œuvre.
En 2017, il tient un rôle secondaire dans le film Barbara de Mathieu Amalric où il incarne l'écrivain Jacques Tournier.
Le 13 juin 2017, il participe à la master class d'Arnaud Laporte sur France Culture.

cg12 Médiathèque départementale
Conseil départemental de l'Aveyron
BP724
12007 Rodez Cedex
Tél : 05 65 73 72 50

Contactez-nous