Pour ce deuxième numéro, j'ai choisi de vous présenter trois romans qui traitent du deuil.

  Livre

Tornade

Jersey vit avec sa mère, son beau-père et sa demi-soeur à Elizabeth, Mississipi, où les alertes tornade sont monnaie courante. Ce jour-là, Jersey est seule à la maison quand l'alerte retentit. Elle se réfugie à la cave et se cache sous le billard. La tempête s'accentue, elle est seule et terrifiée, le vent fait un bruit effroyable. Elle réussit à joindre sa mère au téléphone mais tout ce qu'elle entend ce sont des cris et un dernier "Baissez-vous!" avant que la ligne soit coupée. Quelques instants plus tard, la tornade frappe sa maison.

Jersey va rester deux jours seule. Deux jours sans avoir aucune nouvelle de sa famille et de ses amies. Quand son beau-père la retrouve enfin, elle doit faire face à la réalité : sa mère et sa petite soeur ont été tuées par la tornade.

Jennifer Brown nous propose un récit fort, intense, qui peut parfois mettre mal à l'aise. Elle nous dépeint une réalité très dure et crue.

Pour ceux qui aiment les romans qui bousculent et qui malmènent...

 

Le soleil est pour toi

Noah et Jude sont jumeaux et ont une relation très fusionnelle. Pourtant ils sont très différents : Noah est un garçon sensible, rêveur, qui peint le monde dans sa tête. Jude est une jeune fille intrépide, sociable, fonceuse. Leur relation va changer quand la rivalité et la jalousie vont s'immiscer entre eux.

Trois ans plus tard, ils ne se parlent plus. Tout leur univers a basculé : leur mère est décédée dans un accident de voiture. Chacun à leur manière ils ont appris à vivre avec cette perte, mais ils la vivent chacun dans leur bulle.

Même si le thème abordé est tragique, ce roman offre de vrais moments d'humour surtout au travers du personnage de Jude qui est hypocondriaque, superstitieuse et persuadée que les fantômes de sa grand-mère et sa mère lui parlent.

Pour ceux qui aiment les histoires où passé et présent s'entremèlent, où les histoires d'amour ne sont pas forcément celles que l'on croit, le milieu de l'art et les relations complexes entre frère et soeur.

 

On est tous faits de molécules

Et on termine par une pépite d'humour.

Stewart est un garçon précoce de 13 ans. Il a une intelligence hors du commun, mais comme beaucoup d'enfants précoces, les relations sociales ne sont pas son fort.

Ashley est une adolescente passionnée par la mode, obsédée par son apparence et sa côte de popularité.

Quand le père de Stewart et la mère d'Ashley décident de vivre ensemble, leur quotidien se percute. La naïveté de Stewart, la superficialité d'Ashley créent de vrais moments de comédie.

Ce roman traite avec beaucoup d'humour du deuil. Stewart par rapport à sa mère et Ashley par rapport à sa famille : elle a beaucoup de difficultés à accepter que son père ait quitté sa mère. Il aborde aussi des thématiques très actuelles comme l'homosexualité, le harcèlement scolaire et les premiers émois amoureux.

Pour ceux qui aiment les histoires de familles recomposées, les personnages un peu décalés et le chat de Shrödinger...

Bonne lecture!