Très juste de réalisme aussi bien pour les tourments de la narratrice que pour les réactions de la famille.

C'est un roman qui commence tout en finesse, comme une plume qui se pose à la surface d'un lac trop calme et qui en ride légèrement la surface. Une petite ride par-là, une autre par ici. La mère de la narratrice vient de mourir et celle-ci n'est pas triste. Et on sent qu'un petit quelque-chose a coincé entre elle et sa mère. L’on comprendra que ce n'est peut-être pas juste une petite plume, ou bien une plume de plomb.
Souvenir par souvenir qui lui reviennent dans la tête, on démêle, lentement, l'écheveau de ce qu'a pu être son enfance. On croit d'abord comprendre que... puis non, on comprend encore autre chose, on reconstitue petit à petit. Et c'en est encore plus marquant. On comprend aussi, pas à pas, que cette mère a elle aussi souffert bien que rien ne l'excuse pour autant.
Tout est dit d'une langue à la fois légère et tranchante, pertinente et percutante. Cela émeut, remue en profondeur et vise dans le mille en ce qui concerne les sentiments et les non-dits.

OPAC Détail de notice