Ce roman sonne comme la petite musique intérieure d’une adolescente qui grandit et apprend, découvre et se découvre.

C'est un roman d'apprentissage.

Apprentissage sur ses proches tout d'abord. La tante horrible de la narratrice, dépeinte ainsi par ses parents est-elle vraiment comme cela ou bien est-ce son père à elle, le vil manipulateur qui aurait fait du mal à cette tante ? Ou bien rien de tout ça encore, mais des incompréhensions de part et d'autre ? Giovanna se rend compte peu à peu, après avoir adulé les uns puis les autres, que les adultes qu'elle a adulés ne sont que de simples humains eux aussi...
Apprentissage de la philosophie ensuite, ses réflexions prennent de plus en plus de place sur divers sujets.
Apprentissage de l'amitié, de l'amour et du désir enfin. Elle découvre qu'il faut s'aimer soi-même pour pouvoir aimer et se faire respecter. L'héroïne cherche au début à se détruire par sentiment de culpabilité mais vers la fin adopte certains comportements dans un état d'esprit tout autre, par désir d’émancipation.

Belle évolution donc d'un personnage attachant, tout autant que les nombreux autres.
 OPAC Détail de notice